Communiqués

Efficacité énergétique : Conseils pratiques.

Vous avez sûrement entendu parler d’efficacité énergétique et de sobriété énergétique! C’est le fait de consommer efficacement l’énergie disponible, car nos activités quotidiennes sont très énergivores. En pratiquant l’efficacité énergétique nous utilisons rationnellement l’énergie et cela a pour effet, entre autres, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, permettant ainsi au Cameroun de remplir ses engagements de protection de l’environnement pris du plus haut niveau lors de la COP 21. En adoptant des solutions qui favorisent efficacité énergétique nous dépensons moins d’argent pour une satisfaction équivalente en énergie.

Bien que l’importance de cette pratique de efficacité énergétique soit reconnue, beaucoup reste à faire pour diffuser les solutions y afférentes. C’est dans cette optique que l’ARSEL vous propose quelques-unes à utiliser dans cette rubrique de conseils pratiques.

Eclairage :
1. Privilégier toujours les apports de l’éclairage naturel;
2. Adapter la puissance des lampes en fonction des besoins. Ceci permet d’économiser jusqu’à 70% sur les dépenses d’éclairage;
3. Penser à éteindre les lampes en quittant une pièce;
4. Eteindre la lumière dont on n’a pas besoin, on économise l’énergie et on préserve son budget;
5. Economiser davantage d’électricité en utilisant les lampes basses consommations qui consomment de 3 à 5 fois moins d’énergie et qui durent entre 6 et 10 fois plus que les ampoules classiques (à incandescence);
6. Installer les lampes basses consommations en priorité dans les lieux à forte demande d’éclairage et à longue durée d’utilisation;
7. En utilisant les lampes basses consommations, on paye plus cher à l’achat, mais on amortit rapidement la différence de prix grâce au très faible coût d’utilisation;
8. Penser à dépoussiérer régulièrement les ampoules et les luminaires pour maintenir le confort visuel et pour éviter d’augmenter l’éclairage artificiel;
9. Placer des interrupteurs à système de va – et - vient : pratique pour allumer d’un côté sans oublier d’éteindre de l’autre.
10. Une ampoule économe en énergie de 20W fait épargner au cours de sa vie environ 600 kWh;

Appareils en veille:
1. Les appareils électroniques (TV, récepteur, ordinateur, chaîne stéréo…) qui restent en veille pendant une journée consomment autant que lorsqu’ils sont allumés pendant 4 heures, soit environ l’équivalent de 2 mois de fonctionnement par an : penser à les arrêter complètement. Ceci permet de prolonger leur vie tout en assurant des économies d’énergie appréciables.

Fer à repasser:
1. Veiller à ce que le linge ne soit ni trop sec, ni trop humide : ceci évite une perte de temps et d’énergie ;
2. Trier le linge en fonction de la température de repassage et commencer à repasser à basse température.

Réfrigérateur:
1. Dans un ménage, le réfrigérateur constitue la plus importante source de consommation avec plus de 40% de la facture d’électricité. Pour réduire la consommation d’énergie du réfrigérateur, le disposer loin de toute source de chaleur (cuisinières, chauffage, etc…) et éviter de laisser la glace s’accumuler;
2. Penser à dégivrer le réfrigérateur dès que la couche de glace atteint les 3cm d’épaisseur;
3. Penser à vérifier régulièrement l’étanchéité du joint de la porte de votre réfrigérateur en vue d’éviter les déperditions de frigories. Pour ce faire, fermer la porte sur une feuille de papier et essayez de la retirer. Si celle-ci ne tient pas, vos joints sont à revoir;
4. Laisser refroidir les plats chauds avant de les introduire à l’intérieur du réfrigérateur !
5. Refermer rapidement et convenablement le réfrigérateur après chaque utilisation;
6. Nettoyer régulièrement avec un chiffon sec la grille de condensation située à l’arrière du réfrigérateur, ceci permet de réduire la consommation d’énergie de l’appareil.

Climatisation:
1. Lors de l’acquisition d’un climatiseur, consulter un spécialiste, car la puissance de l’appareil doit être adaptée aux pièces à climatiser;
2. Le réglage du climatiseur à 26° procure un confort acceptable et permet des économies d’énergie;
3. Garder les portes et les fenêtres des chambres fermées lors de l’utilisation des appareils de climatisation;
4. Ventiler peut être parfois suffisant : il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser le climatiseur pour se faire rafraîchir; un ventilateur de plafond ou portatif suffit pour vous procurer une sensation de bien-être en faisant circuler l’air de la pièce.

POINT FOCAL GENRE : Rôle et responsabilité.

Dans le cadre de la promotion et de l’institutionnalisation de la problématique du Genre et du suivi  de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de genre, le gouvernement a mis en place les points focaux genres au sein des administrations tant publiques que parapubliques.

Il convient d’en rappeler la définition, le rôle et la responsabilité.

Définition du concept « genre » : le terme genre fait référence aux rôles, aux activités, aux comportements qu’une société juge appropriés pour les hommes ou pour les femmes. Il désigne aussi les relations entre les femmes et celle entre les hommes. Ces attributs et relations sont socialement construits et assimilés pendant le processus de socialisation.

Le point focal genre (PFG) est une personne désignée au sein d’une institution ou d’une organisation pour suivre et stimuler une plus grande prise en compte des questions touchant l’égalité des genres dans les activités quotidiennes de l’institution.

Il a pour rôle d’accompagner son administration d’attache dans la mise en œuvre des orientations de politique
nationale genre. Pour ce faire il :

  • élabore et propose des outils d’analyse et d’intégration de la problématique genre dans les différentes activités de l’institution sous le contrôle du chef de l’institution et en collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille ;
  • joue le rôle de système d’alerte et d’information du chef de son administration d’attache sur les cas de discriminations basées sur le genre ;
  • assure le suivie de la promotion du genre ;
  • assure la collecte de la documentation relative à la promotion du genre ;
  • suit l’évolution de carrières des femmes de son administration d’attache et adresse un rapport au chef d’institution ;
  • participe à la négociation des partenariats en matière de promotion des droits des femmes, dans le respect de la réglementation en vigueur, et sur autorisation du chef de son institution ;
  • propose toute mesure favorable à l’évolution de la situation des femmes dans son secteur d’appartenance.

Contrairement à l’entendement commun, populaire, le point focal genre n’est pas le représentant des femmes dans la mesure où, la femme n’est pas « la cible » de la politique de genre, mais plutôt « une des cibles » de la politique de genre.

Le point focal genre est un agent du changement dont le rôle spécifique est de plaider pour et faciliter, la communication concernant l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

La nécessité de l’approche genre dans les projets de développement.

L’approche genre et une méthodologie qui se veut participative  et  transversale. Elle aborde tous les champs du développement. Au travers d’une analyse critique, comparée de la situation des femmes et des hommes, cette approche permet une meilleure prise en compte des inégalités dans tous les secteurs du développement.

Du fait de leurs différences les hommes et les femmes ont des capacités et des savoirs distincts. L’intégration du genre dans les projets de développement permet la mise en commun de cette diversité de capacités et de potentiels, favorisant ainsi un développement participatif et plus efcace, dans le respect des différences inhérentes à chaque genre.

En outre, une approche qui se polarise sur un genre spécifque ne contribue pas à établir des rapports équitables entre les genres, d’où l’échec des précédentes approches de développement essentiellement axées sur la condition des femmes.

L’approche genre appliquée dans les projets de développement vise une société plus juste et égalitaire, en priorisant un développement centré sur l’humain. Elle est une condition de l‘efcacité des actions de développement .

Toutefois, l’intégration de l’approche genre doit toujours être contextualisée.

MISSION DE CONTROLE a

Dans le cadre de sa mission de contrôle des programmes d’investissement et des obligations de desserte des opérateurs, les équipes de l’ARSEL en service à la Sous-Direction du Contrôle Technique et de la Qualité de Service (SDCTQS) conjointement avec la Sous-Direction de la Protection du Consommateur  (SDPC), entendent  effectuer une descente sur le terrain du 03 au 11 septembre 2017 et du 17 au 25 septembre 2017 dans les villes secondaires des dix régions du Cameroun en deux étapes, afin de vérifier le niveau de mise en œuvre des recommandations issues des précédentes missions de dessertes d’une part, et les actions implémentées pour réduire les délais de réalisation des branchements d’autres part.

Le programme de la descente est indiqué dans le tableau ci-après :

 

Etape

 

Date

 

Localités

Du 03 au 11 septembre 2017

 

03/09/2017

Départ

04/09/2017

Betaré-Oya + Garoua Boulai (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

 

05/09/2017

Meiganga + Nyambaka (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

 

06/09/2017

Ngong + Poli (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

07/09/2017

Guider (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

08/09/2017

Kaélé (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

10/09/2017

Figuil ((agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

11/09/2017

Abong-Mbang (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

Du 17 au 25 septembre 2017

 

17/09/2017

Départ

17/09/2017

Ombessa + Bafia + Tonga (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

18/09/2017

Banganté (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

19/09/2017

Kumbo (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

20/09/2017

Fokoue + Dschang (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

21/09/2017

Nkongsamba (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

22/09/2017

Tiko + Limbe (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

23/09/2017

Edea (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

25/09/2017

Boumnyebel (agence commerciale + visite des branchements sur le terrain)

COMMUNIQUE ADDENDUM ASMI ERD-RUMPI

ADDENDUM A L’AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET N°002/ASMI/ARSEL/DG/DE/2017 DU 17/07/2017 POUR L’EXPLOITATION DE LA PETITE CENTRALE HYDROELECTRIQUE (PCH) FALLS 210 DANS LA REGION DU SUD-OUEST DU CAMEROUN.
   
Le Directeur Général de L’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARSEL) communique :

La date limite de dépôt des offres relatives à l’Avis de Sollicitation à Manifestation d’Intérêt N° 002/ASMI/ARSEL/DG/DE/2017 du 17 juillet 2017 pour l’exploitation de la Petite Centrale hydro 2,9 MW Falls 210 dans la région du Sud-Ouest du Cameroun est reportée au 30 août 2017.



LE DIRECTEUR GENERAL,

Jean Pierre KEDI

PRODUCTION DES SUPPORTS DE COMMUNICATION DE FIN D’ANNEE 2017.

CONSULTATION N° 02/DC/ARSEL/DG/DAAFRH/CCRP/CIPM 2017 du  04 AOUT 2017
Pour la production des supports de communication de fin d’année de  l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité au titre de l’exercice 2017

1. Objet de la consultation   
Le Directeur Général de l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARSEL) lance une consultation pour solliciter la production des supports de communication de fin d’année.

2. Consistance des prestations
Les prestations à exécuter sont définies dans le dossier de demande de cotation et portent essentiellement sur l’impression, la confection des calendriers et cartes de vœux 2017, ainsi que le marquage et la fourniture des gadgets publicitaires pour l’ARSEL.

3. Participation et origine
La participation à la présente demande de cotation est ouverte aux entreprises spécialisées dans la communication par l’objet, l’imprimerie, l’édition, la production numérique ou tout autre domaine connexe.

4. Financement
Les prestations, objet de la présente Consultation, seront financées par le budget de l’ARSEL, Ligne 612 082 23, exercice 2017.

Les prestations minimales attendues sont précisées dans les termes de référence.

5. Consultation du dossier de demande de cotation
Le dossier de consultation peut être consulté aux heures ouvrables auprès du Pool des Marchés de l’ARSEL sis au quartier Bastos, à proximité de l’Eglise Orthodoxe dès publication du présent avis.

6. Acquisition du dossier
Le dossier complet peut être retiré dès publication du présent avis auprès du Secrétariat des marchés de l’ARSEL,  Tél. 222 21.10.14 contre présentation d’une quittance de versement de la somme non remboursable de vingt-cinq (25 000) FCFA dans l’un des comptes suivants ouverts au nom de l’ARMP dans les livres de la BICEC sous les numéros 33598860001/44 à Yaoundé et 33598860001/39 à Douala – Bonanjo

7. Caution de soumission
Le montant de la caution de soumission est de 180 000 (cent quatre-vingt mille) F CFA.

8. Remise des offres
Chaque offre rédigée en français ou en anglais en cinq (05) exemplaires dont un original et quatre (04) copies marquées comme telles, devra être déposée contre récépissé au Service des Marchés de l’ARSEL, sis à proximité de l’Eglise Orthodoxe au quartier Bastos, BP 6064 Yaoundé, téléphone 222-21-10-14, au plus tard le 04 SEPT 2017 à 12 heures locales et devra porter la mention :


Dossier de demande de cotation
N° 02  /DC/ARSEL/DG/DAAFRH/CCRP/CPM/2017 du 04 AOUT 2017
Pour la production des supports de communication de fin d’année de  l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité au titre de l’exercice 2017
« A n’ouvrir qu’en séance de dépouillement »

9. Recevabilité des offres
Sous peine de rejet les pièces administratives requises devront être produites en originaux ou en copies certifiées conformes. Elles devront obligatoirement dater de moins de trois (03) mois.

Toute offre incomplète conformément aux prescriptions du Dossier de Consultation sera déclarée irrecevable. Notamment l'absence de la caution de soumission délivrée par une banque de premier ordre agréée par le Ministère chargé des Finances.

10-  Ouverture des offres
L’ouverture des offres se fera en un temps le 04 SEPT 2017 à 14 heures par la Commission Interne de Passation des Marchés de l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité dans la petite salle de réunion sise au quartier Bastos à Yaoundé

11. Délai d’exécution
Le délai d’exécution prévu par le maître d’ouvrage pour la production des supports de communication de fin d’année est de deux (02) mois renouvelable sous condition de l’autorisation de l’autorité chargée des marchés publics.

12. Principaux critères éliminatoires
     -   Dossier administratif non- conforme ;
     -   Production d’une pièce falsifiée ou fausse déclaration ;

13. Critères d’évaluation
Les principaux critères d’évaluation sont les suivants :

CRITERES

APPRECIATION

Oui

Non

1

Présentation de l’offre (pagination, page de garde, sommaire)

 

 

2

Références générales de l’entreprise

 

 

3

Capacité de financement (5 000 000 FCFA)

 

 

4

Connaissance des TDR

 

 

5

Méthodologie et organisation

 

 

14. Durée de validité des offres
Les soumissionnaires restent engagés par leurs offres pendant 60 jours à partir de la date limite fixée pour la remise des offres.

15. Renseignements complémentaires
Les renseignements complémentaires peuvent être obtenus aux heures ouvrables au Siège de l’ARSEL, sis à côté de l’Eglise Orthodoxe Yaoundé Bastos, B.P. 6064 Yaoundé, Tél. : 222 21 10 11, fax : 222 21 10 14, auprès de la Cellule de Communication et des Relations Publiques.


Yaoundé, 04 AOUT 2017

LE DIRECTEUR GENERAL

Jean Pierre KEDI

     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**