Gestion des risques dans les entreprises : une affaire de tous

Conformément à sa Politique Managériale en termes de renforcement des capacités de son personnel, la Direction Générale a inscrit ses cadres au séminaire de formation sur, la gestion des risques au sein des organismes publics & privés, en vue de comprendre et mettre en oeuvre l’Entreprisewide Risk Management.

 

Ledit séminaire s’est tenu à l’hôtel DJEUGA PALACE du 21 au 22 février 2012 à Yaoundé et était animé par le Pr Jean Paul LOUISOT de l’université de Paris 1/Sorbonne, sous la supervision du cabinet DMA via son coordonnateur M. MESSIO A BEDIONG, expert en gestion des risques.

L’objectif général du séminaire était de renforcer les capacités des participants à la gestion des risques (i.e : identification, analyse, planification, suivi, contrôle et communication) à leurs différents postes de responsabilités. Car la gestion des risques est une affaire de tous et de chacun. Le management des risques n’est pas un processus séquentiel dans lequel un élément affecte uniquement le suivant. C’est un processus multidirectionnel et itératif par lequel n’importe quel élément a une influence immédiate et directe sur les autres.

Le séminaire permet de comprendre la gestion des risques dans sa globalité et l’intégrer dans la stratégie comme outil indispensable à l’atteinte des objectifs et à la création de la valeur ajoutée. Il s’agit concrètement :

de fixer les objectifs, ils doivent avoir été préalablement définis pour que le management puisse identifier les événements potentiels susceptibles d’en affecter la réalisation ;

d’identifier des sources du phénomène de risque : (économique, humain, naturel ou industrielle), les événements internes et externes susceptibles d affecter l’atteinte des objectifs d’une organisation doivent être identifiés en faisant la distinction entre risques et opportunités;

d’analyser : les risques sont analysés tant en fonction de leur probabilité que de leur impact, cela servira de base pour déterminer la façon dont ils doivent être gérés ;

de traiter les risques : il s’agit de définir des stratégies pouvant permettre de faire face au risque à savoir, évitement, réduction, partage ou acceptation;

de planifier : assigner les responsabilités, détermination l'approche, définir la portée et les actions;

de contrôler, les politiques et procédures qui ont été définies et déployées afin de veiller à la mise en place et l’application effective des mesures de traitement des risques;

de communiquer, les informations utiles sont identifiées, collectées, et communiquées sous un format et dans des délais permettant aux différents collaborateurs d’exercer leurs responsabilités. Plus globalement, la communication doit circuler verticalement et transversalement au sein de l’organisation et de façon efficace.

Ce séminaire de formation aura permis de mieux appréhender la sensibilité du secteur de l’électricité, nos missions et l’urgence d’y greffer la gestion des risques, en vue de créer de la valeur ajoutée, améliorer la prise décision, le suivi et l’exécution des différentes directives qui concourent à l’atteinte de nos objectifs.

En guise de conclusion nous pouvons affirmer que le management des risques est l’affaire de tous. Le directeur général en est le propriétaire et en assume la responsabilité. Les autres employés (qui sont également des mini managers) soutiennent la culture en matière de management des risques, ils oeuvrent pour sa mise en conformité au sein de leur périmètre de responsabilité.

     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**