Tourel

Présentation du projet

La Tour de l’Electricité (Tourel) sera le symbole et le reflet du potentiel, voire de la puissance du Cameroun en matière d’électricité. Elle sera l’œuvre du gouvernement camerounais à travers l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (ARSEL), l’Agence d’électrification rurale (AER) et Electricity Development Corporation (EDC). Ces trois institutions avaient signé à cet effet une lettre d’intention en septembre 2010. Le site qui va accueillir cet important complexe, un espace de près de 6000 m2, a déjà été choisi : ce sera en plein centre de la capitale politique du Cameroun, sur le plateau de l’hôpital central de Yaoundé. Ce sera un complexe futuriste qui dominera le boulevard du 20 mai. Sa réalisation devra fondamentalement changer et améliorer le visage de la capitale camerounaise.

La Tour de l’Electricité sera un complexe immobilier d’affaires multifonctionnel qui intégrera un bâtiment d’une trentaine de niveaux ou plus, avec une option de bâtiments secondaires dont le nombre et les tailles restent à déterminer. Au plan fonctionnel, la Tourel va abriter en plus des bureaux pour les services de l’ARSEL, ceux de l’Agence d’électrification rurale (AER) et de Electricity Development Corporation (EDC), des espaces pour d’autres administrations et les entreprises privées, les banques, les assurances, un restaurant avec vue panoramique, un niveau d’observation de la ville au sommet de la Tour, des commerces, un grand « mall » souterrain sur plusieurs niveaux et même une grande galerie commerciale souterraine, des cabinets médicaux, des salles de gymnastique et de sports collectifs, des salles de massage et de sona, des parkings souterrains. Au total, le complexe s’étalera sur plus de 40 000 m2 de surface bâtie.

La Tourel sera un ouvrage révolutionnaire tant du point de vue de son architecture, de ses fonctionnalités que de ses commodités : exploitation confortable des espaces verts et des VRD avec lampes de jardins et jets d’eau, utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque pour les besoins d’éclairage de secours et même pour les besoins de base, etc. Une option claire en faveur de la protection de l’environnement. Pour la réalisation d’un tel ouvrage, ses promoteurs font appel au partenariat public-privé. C’est la raison pour laquelle un appel public international à manifestation d’intérêt est lancé ce jour. Les investisseurs de toutes sortes, banques, assurances, et autres organismes sont conviés à investir dans la mise en œuvre de cet important projet. Il s’agira pour chacun d’apporter sa contribution à la conception, et à la forme à donner à la Tourel.

Pour le gouvernement camerounais, la Tourel devrait susciter l’intérêt des investisseurs. En construisant cet édifice, le secteur de l’électricité expose non seulement sa volonté d’apporter la lumière, mais aussi son ambition de refléter le rêve d’émergence du Cameroun.

     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**