ARSEL - ENEO : COLLABORATION NUMERIQUE

Dans de cadre de la première rencontre de mise en œuvre de la collaboration numérique dans le secteur de l’électricité, une délégation de l’ARSEL, conduite par son Directeur Général Adjoint, Honoré DEMENOU TAPAMO, a séjourné du 27 novembre au 1er décembre 2017, dans les locaux d’ENEO KOUMASSI de Douala. Outre M. le Directeur Général Adjoint, l’équipe de l’ARSEL était constituée de David TCHAMDJO, Chef de la Cellule de l’Informatique et de la documentation (CID), Georges Valéry TONGA MESSAH, Chargé d’Etudes Assistant à la Sous-direction de la Protection du Consommateur, et Georges BOUESSEKI, Ingénieur à la CID.

Cette visite avait pour objectifs :

  • la prise de contact physique entre les deux équipes désignées ARSEL et ENEO ;
  • la présentation par l’ARSEL des enjeux de la collaboration numérique dans le secteur de l’électricité ;
  • les échanges avec le management d’ENEO et les responsables des projets sur les différentes activités menées et les perspectives de collaboration et de régulation ;
  • la proposition ultérieure par l’ARSEL d’une feuille de route.

Quant à l’hôte ENEO, son équipe était constituée de MM. Hilaire Antony EVINA, Directeur Commercial, Richard TAKE, coordonnateur des Projets, Boniface KHOLA, Key Account Director, John Michael MIDWA, Chief Information Officer, et de l’ensemble de points focaux des projets numériques de la structure.

Le contexte politico-économique étant marqué par le «saut numérique», les signaux de l’adaptation du secteur de l’électricité à l’évolution technologique se font de plus en plus ressentir. Pour éviter de subir les transformations profondes dans tous les aspects de son fonctionnement, notamment de la gestion intelligente de la production, des réseaux de transport et de distribution et la modernisation des procédés de commercialisation, il va sans dire que ce nouveau champ d’opérations informationnelles confère à l’ARSEL, en sa qualité de Régulateur, de suivre de près ces mutations aux fins de maintenir un niveau de régulation conséquent et adapté ; et faciliter l’optique de congruence optimale du développement du numérique avec tous les segments d’activités du secteur de l’électricité au Cameroun.

Le constat général du Régulateur sur le non-respect des aspects législatifs, réglementaires et contractuels sur le partage d’informations l’a amené à interpeller les opérateurs et à s’engager dans la modernisation de la régulation aux fins d’améliorer la performance dans le secteur et résorber l’asymétrie d’information qui impacte négativement cette performance.

L’opérateur ENEO ayant adhéré à cette vision globale d’accélération de la croissance via l’arrimage à l’offre du numérique, les cinq jours d’atelier et d’échanges ont permis de clarifier les attentes, et de poser les jalons de la collaboration numérique avec l’ARSEL. Les parties prenantes ont émis le vœu de porter à la priorité la matérialisation de l’autoroute du numérique dans le secteur de l’électricité et la perspective de son implémentation dans le court terme avec les objectifs suivants:

  • amélioration du niveau de performance du secteur électrique (technique, économique, informationnelle) ;
  • amélioration de la transparence dans le secteur électrique ;
  • amélioration de la performance du régulateur (qualité des décisions, etc.) ;
  • amélioration du service public rendu au consommateur ;
  • amélioration de l’image du régulateur ;
  • préservation du patrimoine du secteur électrique.

En outre, elles ont souhaité pour une meilleure collaboration, la participation de tous les acteurs intervenants dans le secteur de l’électricité (Etat-Concessionnaire-Régulateur et partenaires économiques).






     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**