Politique Nationale, Stratégie et Plan d’Action pour l’Efficacité Energétique dans le secteur de l’électricité au Cameroun (Rapport Final)

Dans l’hypothèse où les tendances actuelles de consommation de l’électricité au Cameroun se poursuivraient, il en résulterait une situation de déséquilibre grandissante entre l’offre et la demande, qui ne pourrait être compensée que de façon partielle par la planification des investissements dans de nouvelles capacités de production, à condition encore que celles-ci puissent être réalisées dans les délais prévus et que les ressources financières considérables correspondantes puissent être mobilisées.

 Ainsi, il est essentiel de mettre en œuvre et dans les plus brefs délais, une politique vigoureuse d’efficacité énergétique dans le domaine électrique permettant de réduire à relativement court terme la pression sur la demande s’avère donc être essentielle. Au-delà de l’impact escompté en matière d’étalement des investissements à consacrer pour doter le pays de capacités de production électrique supplémentaires, la conception et le développement d’une telle politique d’efficacité énergétique doivent être perçus comme un des fondements de toute politique énergétique ultérieure, de façon à éviter, sinon limiter la perpétuelle fuite en avant dans de nouvelles capacités de production qui, même lorsqu’ils sont basés sur l’utilisation d’énergies alternatives aux combustibles fossiles, n’en requièrent pas moins de lourds investissements et d’importants financements.

La pérennité de la politique d’efficacité énergétique qui sera mise en place doit donc être un critère de base lors de son élaboration conceptuelle.

Télécharger le Document

     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**