Rapport d’Activités Année 2012

Ce rapport d’activités de l’année 2012 s’inscrit dans la volonté affichée par l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité depuis 2010, de rendre compte de ses activités en détail et sous forme d’un document de référence. L’objectif poursuivi est la mise en place d’une régulation transparente et efficace du secteur de l’électricité.

 

Au-delà de l’objectif sus évoqué, l’ARSEL tient également à asseoir une régulation de référence au sein de la sous-région de l’Afrique Centrale. A titre d’illustration, l’organisation du FINELEC devient un rendez vous international régulier dans notre pays. Raison pour laquelle, pour mieux coller l’ambition de l’Agence à la réalité, les thèmes développés dans le présent rapport sont bâtis autour des coeurs de métiers de la régulation à savoir (i) la régulation économique et financière notamment pour toutes les activités concourant à la détermination des tarifs d’électricité, (ii) la régulation juridique et règlementaire pour les aspects visant entre autres les opérateurs et la protection des intérêts des consommateurs, (iii) la régulation technique quant à elle traite des thématiques sur l’amélioration de l’offre d’électricité en qualité et en quantité, et des options technologiques associées. Le rapport aborde des activités transversales à la régulation ou « régulation transversale », il s’agit notamment du système d’information essentiel pour maîtriser le phénomène d’asymétrie d’informations entre le régulateur et les opérateurs, et de la communication qui met à jour la transparence dans les activités de l’ARSEL.

En interne, l’ARSEL s’est appropriée une nouvelle dynamique professionnelle. Ainsi, sur le plan organisationnel, tous les postes vacants de l’organigramme ont été pourvus afin d’assurer l’entière opérationnalité des structures de l’Agence. La notion de « référent technique » est aussi apparue, responsabilisant davantage chaque chef de projet au sein de l’ARSEL. L’extension et l’aménagement des locaux de l’Agence, quant à elle, a permis d’améliorer le cadre de travail.

Sur le plan de la régulation proprement dite, les efforts croissants ont été menés, notamment, pour la maîtrise des tarifs d’électricité, l’accentuation du contrôle de la qualité de service, la protection des intérêts et droits des consommateurs, et l’accompagnement des promoteurs des projets et des opérateurs.

Bien vouloir télécharger la suite du Rapport 2012

     

** Copyright © 2008 - 2013 - ARSEL - Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité - Cameroun**